Difficultés d’une campagne

Rappelons que le crowdfunding n’est pas une méthode de financement magique. Le crowdfunding reste un moyen relativement nouveau pour recueillir des fonds. En conséquence, les meilleures pratiques et normes sont encore en train de s’établir. Considérez alors ces tutoriels comme une base de réflexion, où le plus important pour nous est de vous guider dans la planification et l’exécution de votre campagne du début à la fin. Alors voici quelques points à prendre en considération avant de se lancer.

Stress

Une campagne peut générer beaucoup de stress. Parlez-en à n’importe quel porteur de projet qui a réalisé une campagne et il vous dira que le processus n’est pas un long fleuve tranquille. Au contraire, l’aventure est généralement remplie de hauts et de bas inattendus, même quand elle est réussie.

Nécessité d’une grande polyvalence

Mener correctement une campagne de crowdfunding exige l’exécution des tâches très variées. Aller à la conquête du grand public nécessite des connaissances en communication, marketing et réseaux. Cela exige que vous soyez très créatif dans la manière de construire et de promouvoir votre campagne.

Exposition de vos idées

Vous devez présenter le plus clairement possible votre projet, ce qui expose vos idées – même auprès de vos concurrents. Il n’est pas possible de fonctionner en mode « furtif » dans le crowdfunding, ce qui signifie que vos concurrents pourraient aussi être en mesure de capitaliser pour eux les résultats de votre campagne en termes d’étude de marché, par exemple.

 Extraverti

Une campagne exige un investissement total de la part du porteur de projet. Si vous êtes plutôt timide, vous allez probablement avoir du mal avec l’autopromotion. Or, celle-ci est indispensable tout au long de la campagne. Si vous êtes de nature introvertie, réfléchissez à trouver un porte-parole le temps de cette campagne.

Taille du marché

Le crowdfunding exige que votre projet, quelle que soit sa nature, intéresse un nombre suffisant de contributeurs. Un facteur très important du processus d’évaluation avant se lancer en campagne est de prendre de la distance, d’avoir un regard critique sur votre projet et d’évaluer la taille de l’auditoire potentiel auquel vous ferez appel, ainsi que la valeur perçue de votre produit ou service.

Public très varié

Avec une campagne de crowdfunding, vous devez assumer la responsabilité de traiter avec un public très important ayant des attentes et des exigences très variables concernant les dates de livraison promises et la qualité finale du produit ou service.

Concurrence

Peu importe à quel point votre projet est génial, sachez que vous serez en compétition avec d’autres projets, dont bon nombre peuvent convoiter le même public cible. Comme le crowdfunding croît en popularité et en notoriété, le paysage commercial deviendra encore plus concurrentiel.

Ressources allouées

Préparer et mener une campagne peut consommer plus de temps, d’argent et d’efforts que ce que vous aviez initialement prévu. Faites des calculs en prenant en compte une marge de main d’œuvre avant le lancement.

L’échec

Le crowdfunding n’est pas magique. Cela ne veut pas dire que vous devez vous décourager, mais vous devez être réaliste et vous préparer à un éventuel échec. Cela signifie qu’il faut prendre en considération l’impact de celui-ci sur l’image de votre entreprise, du produit ou sur vous-même.

Mais après tout, qu’est-ce qui rend une campagne de crowdfunding « réussie » ? Est-ce simplement d’atteindre un objectif de collecte, ou y a-t-il davantage dans l’équation ? Malheureusement, de nombreux projets n’arrivent pas à collecter les fonds nécessaires. Mais attention : manquer de soutiens n’est pas la seule manière d’échouer dans une campagne.

2018-12-07T23:01:56+00:00