Étude de cas : Bookinou

Il y a un an, nous accompagnions Vincent et Guillaume dans le lancement de leur produit Bookinou. Bookinou est un boîtier de lecture qui permet aux enfants de 3 à 9 ans de lire autant qu’ils veulent leurs livres grâce aux histoires enregistrées au préalable par un proche.

Pour faire démarrer leur produit, ils avaient besoin de 10 000€ et ont collecté plus de 45 000€ auprès de 716 contributeurs pendant la campagne de crowdfunding qu’ils ont lancé sur Ulule.

Je voudrais prendre leur campagne comme étude de cas pour différentes raisons. D’abord parce que les porteurs du projet se sont investis à 200%, et leur implication leur a permis de passer avec sérieux chaque étape clé pour s’ouvrir le champ des possibles. Ensuite parce que leur campagne est une campagne classique dans laquelle beaucoup pourront s’identifier. Et enfin parce que, lorsqu’un beau projet voit le jour, on a envie d’en parler et de le présenter aux autres !

Présentation

Bookinou permet de (re)donner le goût de la lecture aux enfants en offrant une alternative aux écrans. C’est un vrai copain de lecture qui offre des temps de création et partage, autant au moment de l’enregistrement personnalisé de l’histoire qu’au moment de l’écoute avec la voix d’un proche. Un projet qui cible la petite enfance, au caractère innovant et riche de sens pour parents, grands-parents, et tous les proches !

Bookinou a choisi de passer par le crowdfunding pour donner sa preuve de marché aux investisseurs et partenaires qui la réclamaient avant de s’engager. “Se lancer dans le crowdfunding, c’est en quelque sorte accepter de se mettre en danger et prendre des risques en confrontant son produit au public, mais c’est indispensable pour tester la viabilité du projet et pouvoir lui rêver une suite”, affirme Vincent.

Préparation de la campagne

  • Durée : 6 mois
  • Canaux de communication : offline et online
  • Supports : réseaux sociaux, web, email, flyers, article de presse
  • Événements : foire de Lyon, salons, bibliothèques, animation d’ateliers, cafés

La préparation est souvent sous-estimée, mais elle est charnière dans la réussite d’une campagne. Pour Bookinou, comme pour tous bien souvent, la phase la plus difficile en amont était de créer une communauté importante et fidèle, en partant de quelques like sur Facebook. Il a fallu lancer la machine en testant différents canaux et messages, pour créer l’adhésion et déclencher l’effet boule de neige. “Il faut trouver la bonne formule, les bonnes personnes et le bon message pour enclencher tout ça”, témoigne Vincent.

Réseaux sociaux, e-mailing, landing page, de nombreux canaux ont été utilisés pour récolter les emails des personnes intéressées par le produit. Ce qu’on peut dire, c’est que Bookinou a franchement joué le jeu, donnant de la tête de tous les côtés, pour ne laisser personne hors parcours dans leur communication ! Mais pour un projet comme Bookinou, la différence se joue sur la rencontre physique, la communication qui passe par l’émotion, pour faire vivre l’expérience. Avoir de vraies expériences et de vrais échanges, lors de participation à différents événements permet d’adapter le produit, encore à l’étape d’un simple prototype fonctionnel. Il faut donc gérer, en parallèle de la communication et du marketing, le développement technique et le design du produit.

La communauté grandit lentement, c’est un travail fastidieux, un exercice stressant, mais sur lequel repose toute la suite. On ne peut pas rester dans le rêve d’un projet attractif et ingénieux, il faut se lancer au bord du précipice et se réserver un accueil de qualité.

Pour augmenter leur visibilité, les porteurs du projet ont commencé un travail de détection des médias, pour apparaître dans la presse et la télévision. En exemple, le 6 mars, Le Progrès parle de Bookinou dans un article sur le thème de l’High-tech, et annonce sa future campagne de crowdfunding, lui donnent une visibilité bienvenue.

Bien qu’intensive, la préparation est la partie clé pour soigner la communauté, préparer le terrain de la campagne et lancer la phase suivante : la collecte. Comme le dit si bien Vincent, “la campagne est un aboutissement, pas un démarrage”.

Facebook et Instagram

Animée bien en amont de la campagne, la page Facebook a peu à peu fédéré sa communauté autour de Bookinou. Des publications régulières montrent les backstages du projet pour tisser des liens entre l’équipe et la communauté. Des jeux concours postés tous les mois créent de l’engouement autour du projet et poussent au partage et à l’action.

Des feedbacks des événements vécus par l’équipe montrent la dynamique de l’équipe et l’ampleur prise par le produit. Des sondages demandent leurs avis à l’audience pour les faire participer à leur échelle au projet et les y impliquer.

Une annonce progressive de la campagne de crowdfunding permet de faire monter la mayonnaise avant qu’elle ne prenne au moment de la collecte. Une première publication deux mois avant le lancement de la campagne.

Puis la semaine précédant la campagne, des publications enclenchent le chronomètre avant le lancement

Dans le même esprit, la page Instagram partage les moments de la vie de Bookinou, annonce les événements auxquels l’équipe participe, et donne envie de raconter des histoires avec des idées de livres.

Événements

L’équipe de Bookinou n’a pas chômé pour présenter à tous son invention. Des salons, des foires (Foire de Lyon mars 2018), des festivals (festival du livre de Colmar novembre 2017), des expositions (Kid Expo), le grand public n’a pas été laissé de côté. Vincent et Guillaume ont sillonnés les bibliothèques et cafés pour rencontrer les parents et animer des après-midis avec des enfants et des familles. Rien de mieux qu’une expérience vivante pour adhérer au copain de lecture Bookinou.

Site Internet et Landing pages

Pour une présence sur le web garantie, l’équipe de Bookinou a mis en place plusieurs landing page de type formulaire pour récolter les emails des personnes intéressées par l’achat d’un Bookinou suivant leurs profils.

Animation de la campagne

  • Plateforme : Ulule
  • Date de lancement : 17 avril 2018
  • Objectif demandé : 10 000 euros
  • Durée : 44 jours
  • Vidéo : oui
  • Communication online : Facebook, Twitter, Instagram, Mail

Pour Bookinou, la campagne a commencé fort. En trois jours, l’objectif était atteint à 107%. Mais pas question pour Guillaume et Vincent de se reposer sur leurs lauriers en savourant le champagne ! Le rythme continue, bien que le goût de la réussite redonne un coup d’adrénaline grisant ! Connectés en permanence, ils constatent l’évolution constante du nombre de contributeurs. “Quand le terrain a bien été préparé, si la pédagogie est en place, ça se déroule tranquillement” assure Vincent. Les contreparties proposées, allant de 7 à 800€, étaient au nombre de 13, dont 7 en quantité limitée. Adaptées pour tous types de contributeurs, elles ont connue un vif succès avec plus de 678 Bookinou vendus et adoptés par de nouvelles familles ! Il faut continuer d’animer la campagne en permanence sur les différents canaux de communication pour améliorer davantage ses performances, en motivant ses troupes et élargissant toujours plus le champ des prospects.

Facebook

Avec un post tous les deux jours, la page reste bien animée pendant la campagne… Des remerciements à chaque nouvel objectif atteint, et des relances dans la foulée pour aller plus loin. Une manière de garder un public toujours motivé et de les entraîner à leur suite pour voir plus grand !

Avec un ton enjoué et affectueux propre à Bookinou, l’équipe a posté 3 fois pendant la campagne des vidéos de remerciements, animées et personnalisées qui ont plu au public, et invitent ceux qui sont cités à partager la vidéo.

Instagram

Les post Instagram ont la même fréquence, un tous les deux jours. Des photos présentent l’envers du décor avec une accentuation sur les derniers jours de campagne pour créer un sentiment d’urgence auprès des followers.

News sur Ulule

Sur Ulule, les news sont pleines d’optimisme. Avec le ton caractéristique de Bookinou : enjoué, affectueux et amusant. Les remerciements alternent avec les encouragements poussant à aller plus loin. Et puis les news tiennent les contributeurs au courant de ce qui se passe en parallèle de la campagne, comme par exemple le passage sur France 5.

Email

La communication par email est directe et personnalisée auprès des proches comme des prospects. Une approche qui implique la personne dans la campagne, et l’incite plus volontiers à y participer.

Retombée médiatique

Pendant la campagne, on peut souligner plusieurs retombées médiatiques qui ont donné de l’ampleur à la collecte et encore plus de sérieux au produit : Tribune de Lyon le 24 avril, La Croix le 24 avril, La Montagne le 9 mai, Les Maternelles sur France 5 le 24 mai, Parents le 28 mai.

Temps forts

Pour Bookinou, on peut souligner quatre temps forts de la collecte

Les 3 premiers jours – 17, 18 et 19 avril : dès le lancement de la campagne, à l’activation des prospects, l’objectif a été atteint. Avec une annonce et une sollicitation essentiellement par mail et sur Facebook, la communauté a répondu rapidement présente à l’offre Bookinou. Un engouement de qualité créé par ces longs mois de préparation, un véritable tremplin pour la campagne.

Les newsletters Ulule – 23 mai : la diffusion de la newsletter Ulule a généré des ventes pendant plus de 5 jours, donnant un nouvel élan à la collecte en élargissant encore plus le champ des prospects. Une communauté vivante et impliquée autour de Bookinou qui ne cesse de donner des nouvelles sur les réseaux pour motiver et remercier ses troupes.

Emission “Les Maternelles” sur France 5 – 24 mai : quel meilleur moyen pour augmenter sa visibilité et gagner en importance que de passer à la télévision ? Cette émission a permis d’accélérer la croissance de la campagne pour lui faire passer avec brio la barre des 300%. Une communication médiatique d’influence réussie pour toucher également le grand public.

Le 25 mai, Bookinou était classé 3° sur Ulule sur les 1667 projets en cours de financement. De quoi donner encore plus d’envie à l’équipe pour lancer le défi des 400% sur les quelques jours restants.

Les 3 derniers jours – 28, 29 et 30 mai : l’effet d’urgence classique des fins de campagne de crowdfunding a permis d’atteindre les 453%. Tous les canaux ont été utilisés pour attirer les derniers contributeurs et terminer en beauté : Google, Facebook, email, Ulule. Une belle performance, 207 nouveaux contributeurs pour 13 800€ en 3 jours. Chapeau les artistes !

  • Date de fin : 30 mi 2018
  • Collecte : 45 340€ soit 453%
  • Nombre de contributeurs : 716
  • Contribution médiane : 65 euros

Et là vous espérez enfin savourer le champagne en toute tranquillité ? Quelques heures sûrement, il faut bien savoir fêter la réussite ! Mais le travail n’est pas terminé, la gestion post campagne attend l’équipe Bookinou avec presque autant d’intensité que les étapes précédentes…

Post-campagne

“On a pris le temps de profiter un peu de ce sentiment de satisfaction, mais le travail reprend vite, toujours aussi dense mais porté par une nouvelle dynamique” affirment les porteurs de projet. Il est temps de passer en phase production, pour répondre aux attentes des nombreux contributeurs. C’est un autre défi qui commence, alimenté par le stress de tenir ses engagements. Une nouvelle phase, pas de tout repos mais excitante, car l’arrivée est en bout de ligne !

Il faut dire qu’après une telle collecte, les résultats motivent ! Une campagne aboutie est fédératrice pour une équipe. Chacun veut apporter sa pierre à l’édifice pour parfaire Bookinou, qu’il puisse rejoindre toutes les familles qui l’attendent avec empressement. Toute l’équipe veut s’investir et se remobilise sur le projet. Le travail est fastidieux, aussi bien technique qu’esthétique pour créer un Bookinou en parfaite santé et développer l’activité au-delà du cercle créé par la campagne.

Et voilà l’histoire de Bookinou, presque un conte de fée qui mériterait d’ailleurs d’avoir sa place sur les enregistrements du copain de lecture des enfants. Mais ici, pas de gentille marraine ni de baguette magique. Plutôt un véritable investissement en temps et en travail de la part des porteurs de projet et de l’équipe sur de longs mois tous plus remplis les uns que les autres pour être sur tous les fronts en même temps. Et avec une bonne préparation, une bonne dynamique d’animation et de la motivation à 200%, tous les espoirs sont permis !

2019-11-14T08:53:17+00:00