Quel type de crowdfunding choisir, et sur quelle plateforme ?

Il est temps de vendre et de confronter votre produit au public pour amorcer les premiers chiffres d’affaires et faire vivre votre projet. Votre communauté vous fait confiance et il ne vous reste qu’à obtenir votre preuve de marché pour rêver plus grand et atteindre les financeurs.

Vous cherchez à faire adopter votre produit par le grand public, et la solution qui s’offre à vous est bien le crowdfunding. Mais se pose encore cette éternelle question : quelle plateforme de crowdfunding choisir pour mon projet ? Et surtout, avec quel type de crowdfunding faire vivre mon projet ?

Les types de crowdfunding

Il existe trois types de crowdfunding :

  • le crowdlending (prêt)
  • le crowdinvesting ou crowdequity (investissement)
  • le crowdgiving (don ou contrepartie)

Crowdlending

Le crowdlending est un crowdfunding par le prêt. C’est un moyen innovant d’investir dans les PME via une plateforme digitale et ainsi de soutenir l’économie réelle.

Crowdinvesting ou crowdequity

Le crowdinvesting ou crowdequity est une forme de crowdfunding qui permet de financer des projets entrepreneuriaux dans lesquels les contributeurs veulent investir.

Crowdgiving

Mais celui qui vous concerne est le crowdgiving, ou crowdfunding par don ou contrepartie. C’est lui qui permet de prévendre ses produits, de proposer son offre au public et ainsi de tester le marché. Il s’adresse essentiellement aux startup, aux porteurs de projet qui veulent lancer leur marque.

Souvent, les donations sont plus modestes que pour les autres types de crowdfunding, mais elles correspondant à une vente réelle et soulignent le succès de l’offre. Les fonds récoltés par ce type de crowdfunding n’ont pas à être remboursés, mais en échange l’entreprise envoie les contreparties promises !

Les différentes plateformes

Une campagne ne se lance pas du jour au lendemain, sans réflexion ni préparation. Assurez-vous d’avoir une communauté qui vous suit et d’avoir en poche une base de données de personnes intéressées à contacter le jour du lancement.

Choisir son type de plateforme

Une fois le projet bien ficelé, il faut se lancer. Mais où ? Il existe plus de 200 plateformes de crowdfunding, et il ne faut en retenir qu’une.

Il n’y a pas de bons ou de mauvais choix, simplement des propositions plus ou moins adaptées à votre type de projet, en fonction de votre secteur, votre produit, votre cible, vos ambitions.

Voilà une liste non exhaustive des plateformes qui pourraient répondre à vos attentes :

  • Ulule : plateforme européenne à portée essentiellement francophone, Ulule affiche 65% de taux de réussite. Les contributions peuvent commencer à participer à partir de 5€. LA plateforme est tournée sur des projets essentiellement innovant, créatif, solidaire et à portée citoyenne.
  • KissKissBankBank : plateforme française, KKBB donne à vos projets une portée francophone. Généraliste, elle accueille tous types de projets, classés sur l’interface en différentes catégories.
  • Kickstarter : plateforme internationale, Kickstarter est essentiellement axée sur la technologie.
  • Indiegogo : comme Kickstarter, Indiegogo est portée sur la technologie avec une aura internationale.
  • Miimosa : Plateforme spécialisées sur les projets autour de l’agriculture et de l’alimentation, Miimosa affiche 76% de taux de réussite.
  • J’adopte un projet : J’adopte un projet est une plateforme de Nouvelle Aquitaine qui se spécialise dans le local, la proximité.
  • HelloAsso : HelloAsso est une plateforme, gratuite pour les associations, qui favorise les projets solidaires.

Pour vous aider à choisir, vous pouvez regarder quelles plateformes ont été choisies par des projets similaires au vôtre. Cela vous donnera une idée de ce qu’il est possible de faire. Chaque campagne reste différente bien sûr, mais les exemples que vous trouverez pourront vous aider à vous orienter.

Caractéristiques propres à chaque plateforme

Il faut également comparer les fonctionnalités et spécificités des différentes plateformes qui peuvent avoir un impact selon les besoins et objectifs de votre campagne.

Par exemple, vérifiez d’abord :

  • le montant minimum atteignable
  • le montant maximum des investissements
  • la possibilité de renvoyer sur un site e-commerce après la campagne pour continuer de vendre
  • les modalités des cagnottes (si vous êtes obligé d’atteindre votre objectif par exemple pour toucher vos fonds…)
  • les particularités de votre page de campagne, votre liberté de présentation et les possibilités de contenu (vidéo, lien, images, présentation des contreparties…)
  • la commission que prend la plateforme

Cependant, ce n’est pas le choix de la plateforme qui déterminera pas votre campagne, c’est votre travail, fait en amont et pendant l’animation de la campagne qui drainera du trafic.

La plateforme ne fait pas de miracle, et sans communauté en soutien et base de donnés, la collecte ne trouvera pas seule de gentils contributeurs. Nous vous invitons à jeter un œil sur notre cas d’usage Bookinou, qui analyse et présente cette campagne classique menée avec succès. Plein de conseils et astuces qui pourraient vous aider !

Une campagne de crowdfunding se prépare, s’anime, se pose au bon endroit, et alors votre projet pourra atteindre vos objectifs, et même les dépasser pour côtoyer les sommets !

2020-01-03T16:29:41+00:00